Les Emigrés

Pièce de Slawomir Mrozek
Traduction de Gabriel Mérétik, éditions de l’Arche

Mise en scène et scénographie

Parick Mohr

Jeu

  • Antonio Buil
  • Hamadoun Kassogué

Décoration et accessoires

Miriam Kerchenbaum

Bande son

Nicola Orioli

Collaboration artistique

Yvan Rihs

Slawomir Mrozek est un auteur marquant de la littérature contemporaine polonaise et Les Emigrés peut-être une des pièces les plus pertinentes jamais écrite sur l’immigration et ses conséquences humaines. Avec cette création, le Théâtre Spiralepoursuit la réflexion entreprise avec Sortir de l’ombre (1999), qui traitait de l’expérience féminine de l’exil. Pour le Théâtre Spirale, c’est aussi l’occasion de réunir sur scène deux collaborateurs réguliers de la compagnie : Hamadoun Kassogué, acteur et metteur en scène malien et Antonio Buil, acteur d’origine espagnole.

Un soir de réveillon, huis-clos entre deux émigrés vivant ensemble dans une cave. La fête bat son plein aux étages supérieurs tandis qu’ils s’affrontent avec humour et désespoir. A priori, tout semble les opposer. Ils se confrontent, se racontent, se traquent et se débusquent comme des bêtes en cage, mais derrière cette lutte terrible, presque animale, c’est l’humanité et la complexité profonde de ces deux personnages déracinés qui ressort. Par-delà leurs différences, l’exil les unit et leur permet même des ébauches d’amitié.

Ils vivent dans une cave insalubre aux murs de béton brut. Autour du trou, les spectateurs sont disposés comme dans une arène pour assister au combat.