Le Choeur des femmes

du 13 novembre au 2 décembre au Théâtre de La Parfumerie – Genève

Du mardi au samedi à 19h, dimanche à 17h, lundi relâche

(Attention: la représentation du samedi 17 novembre aura exceptionnellement lieu à 18h!)

Tarifs : Tarif plein : 25.-. Pass Théâtre: 20.- Carte côté Courrier : 20.-, Tarif réduit : 16.-, 20 ans / 20 francs : 10.-

Réservations :
022 341 21 21
contact@theatrespirale.com

 Théâtre de la Parfumerie – 7, ch. de la Gravière – 1227 Les Acacias www.laparfumerie.com

Le Théâtre Spirale bénéficie d’une convention de subventionnement quadriennale avec la Ville de Genève

Avec le soutien de
La Loterie romande, SSA, Paysalp, Fondation Alfred & Eugénie Baur, Service Agenda 21-Ville durable de la Ville de Genève, Fondation Ernst Göhner

En partenariat avec
Le Courrier, La Librairie du Boulevard, Librairie Le Chien Bleu

Texte

Michele Millner, Naïma Arlaud

Dramaturgie

Naïma Arlaud, Jeanne Pasquier

Mise en scène

Michele Millner

Assistant

Leo Mohr

Composition

YvesCerf

Comédiennes/chanteuses/musciciennes

Naïma Arlaud, Maud Brulhart, Amanda Cepero, Iria Diaz, Judith Goudal, Safi Martin Yé, Yaël Miller, Emmanuelle Nkowane, Vicky Papailiou, Mathilde Soutter

Avec un choeur de jeunes apprenties comédiennes

Pauline Basset, Marie Bondolfi, Coralie Colquhou, Nora Cupelin, Wayra Diaz Pino, Fjolla Elezi, Lilas Forissier, Camille Tavelli

Lumière

Daniel Gomez

Scénographie

Michele Millner, Jean-Marc Aguilar

Costumes

Ayelen Gabin

LE CHOEUR DES FEMMES

Il existe une relation plus ancienne que la poule, plus ancienne que l’œuf. Tout le monde a un avis sur cette relation. D’ailleurs, beaucoup ne s’en approcheraient pas, même avec tout un équipement de sapeur-pompier. On dit que c’est une relation explosive, volcanique, tellurique. N’en parlons pas. C’est mieux. Ça ne va pas aider. C’est trop compliqué. C’est trop intime. C’est trop personnel, secret, tabou. C’est trop blessant. Et pourtant, nous qui sommes à l’intérieur avons parfois besoin d’en parler.

Elle est impossible ! Elle va me tuer ! Elle ne pense qu’à elle !

Ma mère. Ma fille.

18 comédiennes/musiciennes, toutes filles et parfois mères, d’horizons différents, s’emparent des textes récoltés au fil de l’année écoulée dans différents ateliers d’écriture.

Sur scène, elles tissent une toile à partir des souvenirs, des interrogations, de la tendresse et de la colère, de la joie et de la douleur qui se dégagent des témoignages.

Le Chœur des femmes est une évocation, une incantation où la relation mère-fille devient une parole collective, politique et où le jeu et le chant servent à peupler la scène d’une richesse noire et splendide.

Michele Millner

« Alors que cent pour cent des êtres humains sur la Terre ont eu pour premier séjour le ventre d’une femme, et alors que, de nos jours encore, la plupart des femmes sur la Terre passent une partie de leur vie à s’occuper des enfants, il existe un nombre dérisoire de textes de mères sur cette expérience fondamentale au sens le plus strict : le fondement, la fondation de toute vie humaine .»

Nancy Huston

AUTOUR DU SPECTACLE

EXPOSITION PHOTO
Riccardo Willig

TABLES RONDES
C’est la faute à ta mère: Les représentations de la mère dans la littérature
Jeudi 22 novembre à 21h

La mère et la mer: La distance et l’exil
Mercredi 28 novembre à 21h

ATELIER DE DESSIN ET DE PEINTURE
Marisa Cornejo
Dimanche 25 novembre de 10h30 à 12h30

PARFOIS ON AIMERAIT JUSTE QU’ELLE(S) SE TAISENT
6 concerts au Grand Café de la Parfumerie

Cliquez – ici pour voir le programme!

 

Galerie Photos

Articles de Presse

Interviews